Afficher le menu

Aéroport Caen-Carpiquet

Aéroport de Caen-Carpiquet :

Site web de l'aéroport : http://www.caen.aeroport.fr/

Concertation publique sur le projet d’allongement de la piste de l’aéroport Caen-Carpiquet et dévoiement de la RD9.

Projet d'allongement de la piste et de dévoiement de la RD 9

Depuis 2009, l’aéroport Caen-Carpiquet ne cesse de se développer. Avec un trafic en hausse, une fréquentation accrue et une offre de service étoffée, l’équipement de la Communauté urbaine Caen la mer est un véritable outil de développement économique.

 Article de Ouest-France du mardi 6 novembre 2018 :

" L’aéroport de Caen-Carpiquet, avec 250 000 passagers annuels, a le vent en poupe. Afin de poursuivre sur sa lancée, il veut, à l’horizon 2022, allonger sa piste de 350 m.

Deux réunions publiques

L’allongement d’une piste d’aéroport est un long processus. Joël Bruneau, président de Caen-la-Mer, et Jean-Léonce Dupont, président du conseil départemental, l’ont officiellement amorcé, hier, en livrant un premier échéancier. En attendant les fouilles archéologiques et l’achat

des 20 à 25 ha de terres agricoles nécessaires, une phase de concertation va être lancée. Des réunions publiques sont prévues dans les deux communes, directement concernées par le projet : l’une, le mardi 4 décembre, à 19 h, salle Robert-Giard à Carpiquet, l’autre, le mercredi 12 décembre, à 19 h, salle de la Londe à Saint-Manvieu-Norrey.

La RD 9 déviée sur 1, 8 km

En octobre 2022, la piste de l’aéroport devait donc être allongée de 350 m pour atteindre une longueur totale de 2 250 m. Un allongement vers l’ouest a été privilégié afin d’en limiter le coût et la consommation de terres agricoles. L’opération reviendra, tout de même, à 11 millions d’euros dont 8, 5 millions à charge de Caen-la-Mer. Les 2,5 millions, investis par le Département, seront consacrés à la déviation, sur 1,8 km, de la route départementale 9. Le coude, ainsi formé, sera, en partie, enterré afin d’éviter toute collision entre les convois exceptionnels, autorisés à y circuler, et les avions.

Objectif : 500 000 passagers

Pour les élus, l’allongement de la piste est la suite logique de l’embellie dont bénéficie Caen-Carpiquet. Alors que les prévisions pour 2018 font état de 250 000 passagers, l’objectif, à terme, est de doubler cette fréquentation avec 500 000 voyageurs. Des avions plus gros, de 100 places au lieu de 70, pourront atterrir et décoller.  « J’entends, régulièrement, que la piste actuelle suffit pour accueillir l’avion du président des États-Unis, lors des commémorations du D-Day, remarque Joël Bruneau.  C’est logique, car le président américain est quasiment seul à bord. C’est la charge de l’avion qui conditionne la longueur de la piste. »

Nuisances sonores

Conforter Caen-Carpiquet dans son expansion est, pour les élus, une manière d’accompagner le développement économique de l’agglomération et, au-delà, de l’ouest de la Normandie. Une façon, aussi, de pallier les manques d’un transport ferroviaire moins performant. Mais, quid des nuisances sonores, générées par de plus gros avions ? « Il ne s’agit pas d’accueillir des avions-cargos en pleine nuit, rassure Joël Bruneau.  Sur une piste plus longue, les avions devraient, en plus, faire moins de bruit. Ils auront moins besoin d’accélérer au décollage ou de décélérer à l’atterrissage. »